Le tigre de Sibérie teigne en maître sur les autres félins. Avec sa fourrure épaisse qui s’éclaircit en hiver, c’est un animal qui se fait rare du fait de sa faible nativité. Les tigresses ne mettent bas que 2 à 4 petits tous les ans. Comment cela se passe-t-il ?

 

La reproduction des tigres de Sibérie

 

La reproduction des tigres de Sibérie se déroule pendant toutes les saisons, mais en particulier en hiver. Chez ces grands félins, ce sont les femelles qui décident du ‘’quand’’. Afin d’aguicher un mâle, la femelle feule. Elle peut également indiquer son intention en marquant de jets d’urine les arbres. Ce n’est pas pour autant que l’affaire est conclue, loin de là. Le mâle peut se faire rejeter. 

La parade nuptiale se compose de mordillement, de poursuites et de roulades. Ayant des chaleurs courtes, les tigresses ne sont fertiles que pendant 3 jours et 7 jours maximum. Par conséquent, l’accouplement peut de produire plus d’une douzaine de fois par jour pour plus de succès. Le mâle chasse pour les deux durant la gestation qui dure entre 95 jours et 112 jours.

De la naissance à la maturité

 La fin de la gestion se marque par la naissance de 2 ou quatre petits tout au plus qui sont aveugles. Leur mère les met à l’abri dans une tanière près d’un point d’eau et dans un geste de pitié exécutera celui qui se révélera être mal formé pour lui épargner une vie de souffrance. Seulement une partie des petits atteindra l’âge adulte.

 Durant les deux premiers mois de leurs vies, les bébés tigres tètent et dorment principalement, avant de sortir s'essayer à de la nourriture solide en plus du lait maternel.

Dès que les bébés ont 6 mois, leur mère leur apprend à chasser avec elle. Ces bébés ne deviendront pleinement matures qu’à 4 ans pour les mâles et 3 ans pour les femelles. Les mâles ne quittent leur mère qu’à partir de 3 ans. Ils partent ensuite pour constituer leur territoire.