Les baleines font entièrement partie de la population des mammifères comme les humains. Le fait qu’elles vivent dans l’eau n’exclut pas qu’elles ont un mode de vie proche du nôtre. Le processus de reproduction de ces mammifères marins est également lié au notre. Décrivons brièvement ce processus.

L’accouplement

Il s’agit d’une étape assez difficile, car les mâles entament de lourdes hostilités entres eux pour conquérir la femelle. Ses hostilités peuvent prendre la forme d’une bataille ou d’une course marine, cela permettra de déterminer qui copulera avec la femelle. L’accouplement se passe généralement dans les profondeurs des océans où les eaux sont bien chaudes. Le sexe du mal peut avoisiner les 2 mètres et demi et il est situé à l’intérieur de la fente génitale. 

Bien qu’il existe une variété de baleine, la manière de s’accoupler n’en demeure pas inchangée. Lors du rut, le mâle comme la femelle sont entreposés ventre contre ventre et plus de 20 litres de sperme sont relâchés dans le vagin pour féconder l’utérus. Notons que même chez cette espèce il doit avoir consentement de la femelle.

La transformation des spermatozoïdes en baleineau

L’on peut déjà conclure sur ses précédents éléments que la reproduction humaine est pas si différente de celle des baleines. Le sperme pour son développement dans l’utérus consomme progressivement les substances nutritives contenus dans le placenta. La grossesse ou l’étape de gestation chez les baleines peut aller jusqu’ à 16 mois. Arrivée à terme la femelle peut donner naissance à un baleineau faisant la moitié de sa taille.

 

Le développement du baleineau

Ce dernier en consommant le lait de sa mère peut prendre jusqu’à 80 kilos par jour. Il n’a que peu de temps pour en profiter car indépendamment de l’espèce le lien étroit entre mères et enfants est de courte durée. Ce dernier n’atteindra sa maturité sexuelle pour ensuite procéder à une reproduction qu’à 5 ans.