Tout chez l’éléphant marque que cela soit par la grandeur, ou la longueur. Par exemple, la durée de gestation qui est étonnamment longue : c’est-à-dire 2 ans. Comment se reproduit cet animal considéré comme le plus grand mammifère terrestre, cousins du mammouth ?

 

La gestation chez l’éléphant

Avant la gestation, il y a d’abord l’accouplement. L’éléphant mâle ne s’accouple qu’à partir de 12 ans. Malgré le fait qu’il est sexuellement mature à 15 ans, la plupart des mâles ne s’accouplent qu’aux environs de la trentaine. Autrement dit, lorsqu’ils sont assez forts pour affronter les autres mâles afin de s’attacher des femelles. L’éléphant est naturellement polygame. 

Cela veut dire qu’il a la possibilité de s’accoupler avec plusieurs femelles. Les mâles ne s’approchent des éléphantes que lors des accouplements. Ils sont alors en rut pendant que les femelles sont en chaleur.

Pour informer le mâle qu’elle est en chaleur, la femelle produit des fréquences sous forme de messages sonores uniquement audible des mâles. Elle émet des phéromones et adopte des postures spécifiques (promenade avec le mâle ou enroule sa trompe).

La fin de la parade nuptiale marque l’accouplement proprement dit. Le mâle monte sur l’éléphante qui est immobile. Cela ne dure qu’un bref instant, moins de 30 secondes. Une fois l’accouplement réussi, la gestation dure à peu près deux années (24 à 26 mois chez l’éléphant d’Afrique et au moins 28 mois chez l’éléphante d’Asie). 

Après la gestation

La femelle ne met bas qu’un seul éléphanteau tous les 4 ans. Son petit se met déjà debout à sa naissance. Il tète jusqu’à ses 5 ans avant de pouvoir se nourrir d’herbe. S’il s’agit d’un mâle, il quitte le giron de sa mère à 10 ans. Mais si c’est une femelle, elle restera avec sa mère et les autres femelles du clan. Le mâle rejoindra d’autre mâle pour former un clan constitué uniquement d’éléphant ou entamera une vie solitaire.