Si chez les autres animaux une même méthode peut être utilisée pour le dressage, chez le perroquet ce n’est pas le cas. Ceci, en raison de l’unicité et de la particularité de la personnalité de chaque perroquet placé en domestication. Ceci fait appel chez le dresseur à des techniques différentes afin d’acquérir l’amitié de l’oiseau. Toutefois, il existe quelques astuces de base et primordiales pouvant vous aider dans la tâche. Connaitre ces astuces, c’est déjà réussir le dressage de votre compagnon à plume.

 

Définir un environnement idéal pour le dressage

Pour dresser un oiseau tel que le perroquet à la maison, la toute première des choses à faire est de trouver un cadre adéquat pour l’apprentissage. Ce cadre devra permettre à l’oiseau non seulement de se sentir à l’aise mais aussi de se sentir en sécurité. De cette manière, les chances qu’il soit attentif à vos faits, gestes et paroles sont maximisés. Le calme doit prévaloir dans l’environnement à choisir de sorte à favoriser tant la concentration du perroquet que votre propre concentration. La connaissance au préalable de l’environnement en question par le perroquet serait un grand atout pour l’évolution du dressage. 

 

Se préparer correctement

Le dressage d’un perroquet nécessite beaucoup de préparation de la part du maître. Il doit en effet se mettre dans les conditions nécessaires afin de garder patience lorsque les leçons ne sont pas bien cernées dans le temps par l’oiseau. Cela permet de savoir ce qu’il faut faire à un moment précis. Il est également essentiel de rassembler des instruments tels qu’une serviette, une baguette, une perche longue, une laisse, des friandises aimés par votre oiseau ou un vaporisateur à la pomme amère. 

 

Répéter souvent sans exagérer

Pour que les leçons données lors du dressage soient bien assimilées par votre fidèle compagnon à deux pâtes, il est essentiel de commencer par les dispenser dès son jeune âge. Plus l’oiseau prend de l’âge plus il a du mal à apprendre de nouvelles notions. De plus, vous devez répéter ces leçons plusieurs fois sans pour autant le fatiguer ou l’épuiser. Il est recommandé d’identifier un moment de la journée où vous tenez quotidiennement de courtes séances de dressage (environ 15 minutes au maximum).